­

Poêles et foyers: choix de produits (bois, granule, gaz, propane, etc.)

foyer intégré poele boisPoêles et foyers au Québec. Depuis la crise du verglas en janvier 98, le chauffage d’appoint au bois gagne de plus en plus d’adeptes. Les augmentations du prix du pétrole et du prix du gaz naturel durant la dernière année favoriseront aussi cette année la popularité du chauffage au bois. Ce retour aux sources pourrait malheureusement avoir un impact négatif sur la qualité de l’air, car les foyers et les poêles à combustion lente rejettent beaucoup de polluants dans l’air extérieur. Pour ceux qui désirent se procurer un nouveau poêle à bois, choisissez des produits non polluant et à haute efficacité, ils seront à la fois plus sains et plus économiques.

Des poêles certifiés protègent l’environnement

De nombreuses études réalisées durant les dix dernières années confirment que le chauffage au bois est une source importante de pollution atmosphérique. Aux Etats-Unis, comme en Colombie-Britannique, la réglementation exige que tous les appareils vendus et installés soient certifiés EPA (Environmental Protection Agency), mais au Québec, les anciens poêles polluants sont encore bien présents sur les planchers de nos marchands. Il faut savoir que les poêles certifiés EPA réduisent jusqu’à 90% les polluants émis dans l’atmosphère. En brûlant davantage les résidus de la combustion, ces appareils éliminent pratiquement les risques d’incendies dans les cheminées et consomment 33% de moins de bois qu’un poêle à combustion lente pour fournir la même chaleur. Ces appareils sont donc plus sains pour la santé des citoyens, plus sécuritaires et plus économiques à l’usage. Au Canada, il existe aussi une norme qui s’applique aux appareils à combustibles solides qui est presque identique aux exigences de l’EPA. La norme CAN/CSA-B415 exige en effet que les nouveaux poêles à bois soient munis de dispositifs qui réduisent la quantité de fumée émise. Mais au Québec, il semble qu’aucun pouvoir municipal ou provincial ne voit l’importance de rendre cette norme obligatoire.

Poêles et foyers au bois: chauffer différemment

poeles bois epaLes anciens poêles à combustion lente brûlaient le bois à faible température afin de dégager lentement une température plus ou moins uniforme. Pour obtenir une combustion propre, les nouveaux poêles à bois sont conçus pour brûler le bois rapidement et à très haute température. Pour éviter de surchauffer les espaces, ces poêles sont munis de masse thermique qui absorbe la chaleur du feu et la redistribue lentement par rayonnement. L’utilisateur devra donc changer sa façon de chauffer au bois s’il veut bénéficier des avantages d’un poêle à haute efficacité. On ne doit pas y faire un petit feu qu’on alimente régulièrement. Il faut, au contraire, y faire un feu à la pleine capacité du poêle de manière à ce que la température intérieure y soit intense et d’assez courte durée. En ce sens, la dimension du poêle doit être bien définie en fonction de la dimension de l’espace à chauffer. Un poêle surdimensionné ne sera jamais utilisé à sa pleine capacité et fonctionnera toujours de manière inefficace. Quant au choix du bois, l’essence du bois n’est pas le facteur le plus important. Il faut surtout que le bois soit bien sec. À cet effet, il devrait avoir séché durant un an dans un endroit bien aéré avant son utilisation.

poele masse thermique

Poêles et foyers: attention à l’installation

L’installation d’un poêle ou d’un foyer doit être faite par un entrepreneur licencié de la Régie du Bâtiment du Québec. Les marchands de poêles et foyers ne sont pas nécessairement licenciés pour réaliser l’installation. Chaque année, de nombreux appareils sont installés par du personnel non qualifié et les consommateurs se retrouvent avec une installation non conforme aux règlements municipaux, aux exigences des assureurs ou aux recommandations des manufacturiers.

Poêle à masse thermique

Parmi les poêles à haute efficacité, un produit se distingue à la fois pour sa performance et son apparence très moderne. Le poêle-cheminée SCAN est un produit du Danemark de la compagnie Krog Iversen. C’est un poêle d’acier recouvert de plaque de pierre ollaire. La pierre ollaire est une pierre relativement molle, s’apparentant à la pierre à savon, qui sert de masse thermique pour absorber la chaleur du poêle. Lors de la combustion, la température intérieure peut monter jusqu’à 800’C brûlant ainsi tous les résidus nocifs. D’allure très contemporaine, le poêle SCAN a une forme verticale et s’adapte bien aux petits espaces. La cheminée peut sortir sur le dessus ou à l’arrière du poêle. Visuellement, la sortie arrière est très intéressante car elle réduit de beaucoup le volume du poêle et permet de finir le dessus en pierre ollaire.

Des foyers à l’éthanol plus sécuritaires

Depuis plusieurs années on utilise en Europe des foyers à l’éthanol pouvant fonctionner sans aucune cheminée. L’éthanol est un alcool éthylique dénaturé auquel on a ajouté environ 3% de méthanol. Sa combustion génère essentiellement du CO2, de la vapeur d’eau et de faibles résidus du méthanol. foyer ethanol poeleLes foyers à l’éthanol sont très faciles à intégrer dans le design intérieur; on peut les fixer au mur, les intégrer dans le mobilier ou les placer simplement sur le plancher au centre d’une pièce.
Malheureusement, il n’existe aucune norme de sécurité pour ces produits qui dégagent beaucoup de chaleur. De même, l’éthanol vendu dans les quincailleries peut contenir un haut taux de méthanol qui rend les gaz de combustion beaucoup plus toxiques. Une réglementation plus sévère est prévue pour le printemps 2009 en Europe pour réduire les dangers d’incendies et d’intoxication. Celle-ci pourrait aller jusqu’à l’obligation d’installer une cheminée homologuée pour ce type d’installation. Actuellement, je recommande aux consommateurs de rechercher des produits européens ayant fait leurs preuves depuis plusieurs années, d’éviter les copies en provenance de Chine et d’utiliser uniquement de l’éthanol vendu chez des marchands spécialisés.

Un foyer climatiseur au gaz

foyer climatiseur gazLe concept de foyer climatiseur est plutôt surprenant, mais il convient très bien aux appartements en copropriété. Ce produit est fabriqué par la compagnie MAJESTIC en Ontario. Il s’agit d’un foyer au gaz muni d’un ventilateur, qui est simplement surmonté d’un appareil de climatisation dissimulé dans la partie supérieure du foyer. Le climatiseur est équipé d’un condenseur externe pouvant être installé sur le toit, comme un climatiseur mural standard.
Ses capacités. Le foyer DVHVAC36 offre une puissance de chauffage de 40 000 BTU et une capacité de refroidissement de 24 000 BTU. Afin de mieux distribuer la chaleur ou l’air frais dans les autres pièces, on peut lui joindre 3 conduits de 20 mètres chacun ainsi que 5 sorties d’air. Lorsqu’il est appuyé sur un mur extérieur, le foyer peut utiliser une sortie murale extérieure et éviter la construction d’une cheminée. Ce type d’appareil est conçu pour chauffer et climatiser un appartement allant jusqu’à 130 m2 ( 1 400 pi2 ).

Yves Perrier
2015/11/06