Depuis plusieurs décennies on utilise les adoucisseurs d’eau au sel pour réduire les problèmes d’eau dure (avec calcaire) de l’eau potable en provenance des puits artésiens individuels ou municipaux.

Bien des marchands offrent aussi les adoucisseurs au sel comme solution pour les eaux trop ferreuses, ce qui n’est pas leur fonction premières car les ions fer et manganèse s’attachent de façon presque irréversible aux billes de résine de l’adoucisseur. Ce qui rend donc l’échange d’ions difficile et exige souvent l’utilisation accrue de sel pour obtenir une saumure sursaturée en sel qui gardera tout de même une efficacité réduite.

Inconvénients de l’eau dure
Il est vrai que l’eau dure empêche le savon de mousser ce qui rend la lessive et le lavage de vaisselle moins efficace. L’eau dure crée aussi des dépôts de calcaire (tartre) dans les tuyaux de plomberie, les douches, les lavabos, les cabinets d’aisance ainsi que sur les éléments des chauffe-eau, bouilloires et lave-vaisselle qui se couvrent à la longue d’une croute de calcaire (tartre).

L’adoucisseur au sel corrige assez bien ces problèmes tout comme il en apporte bien d’autres. De plus, il coûte cher à l’achat et en entretien.

Des solutions plus saines
Heureusement, il y a maintenant des solutions plus simples, plus saines, plus économiques et plus écologiques: les détartreurs-adoucisseurs électroniques sans sel. Ces derniers ont toutefois aussi une efficacité limitée. Ils empêcheront les ions calcaires de former du tartre dans la plomberie là où il n’y a pas d’évaporation. En effet la nucléation colloïdale des ions calcaires ne retire pas ces ions de l’eau, mais les dé-ionise, de sorte qu’ils deviennent insolubles dans l’eau et ainsi n’adhèrent plus aux conduites d’eau. Les aérateurs et les pommes de douches ne se bouchent plus non plus. Cependant, là où des gouttes d’eau sont laissées à sécher (s’évaporer) on verra apparaitre les sels minéraux qu’elles contenaient. Dans la bouilloire ou la cafetière un détartrage avec le vinaigre ou l’acide citrique s’imposera aussi périodiquement.

Comme autre système sans sel, il existe la nanofiltration. C’est la véritable façon de retirer, sans sel ni produits chimiques, la plus grande partie des ions de carbonates de calcium et/ou magnésium ainsi qu’une très grande proportion du fer, du manganèse, du soufre, de l’arsenic, des nitrites-nitrates et des tanins. Le NanEauDouce est l’exemple de dispositif de filtration, de l’ordre du nanomètre, qui retire principalement les ions bivalents ou plurivalents nuisibles de nos eaux de puits ou de lacs et cours d’eau. Le NanEauDouce ne retirera pas tous les minéraux comme c’est le cas avec les osmoseurs ou la distillation. Ces procédés présentent l’inconvénient de procurer une eau trop déminéralisée peu recommandable pour la santé et qui, par surcroît, a des propriétés de corrosivité élevée nuisible aux installations de plomberie, sanitaires et aux électroménagers.

adoucisseur_selLes problèmes des adoucisseurs au sel
Les adoucisseurs à échange ionique (au sel) ne sont pas recommandables pour la santé des utilisateurs. Ils introduisent beaucoup de sodium dans l’eau traitée. Leur régénération au sel (back-wash) rejette beaucoup de sel dans l’environnement , voire pire encore, dans une installation septique. En effet, le sel réduit l’efficacité des bactéries qui traitent les eaux usées rendant celles-ci plus polluantes. Aussi, les fosses en béton se désagrègent en présence de sel. Les fabricants annulent généralement leur garantie s’ils découvrent que le rejet de l’adoucisseur va dans leur installation.

L’apport en sodium des consommateurs est grandement accru avec de l’eau adoucie par échange d’ions ou adoucisseur au sel. On déconseille aux gens ayant des problèmes rénaux ou cardiaques (dus à l’hypertension) de boire l’eau en provenance d’un adoucisseur au sel car celle-ci contiendrait des ions sodium (normés à 200 ppm ou mg/l.) au lieu des ions calcium et magnésium qui sont bénéfiques. De plus, la présence de bicarbonate de soude dans cette eau augmente son pH et la rend plus corrosive pour les équipements sanitaires et les appareils ménagers.

Les adoucisseurs ont d’autres inconvénients majeurs:
– Un entretien éreintant. Il faut ajouter plusieurs kilos de gros sel dans son réservoir à chaque semaine. Ceci devient parfois une corvée importante.
– Un gaspillage d’eau. Le système doit se régénérer en faisant un lavage à rebours puis une régénération avec une saumure saturée de sel puis enfin se rincer en rejetant de l’eau traitée pour enlever la saumure résiduelle.
– La pollution de l’environnement. Le rejet est chargé de chlorure de calcium, de magnésium et de sodium. Ces sels sont nocifs et pour les structures septiques et pour les bactéries utiles au traitement ou l’épuration de nos usées.
– Oubliez les gicleurs automatiques. Les gicleurs automatiques sont très précieux pour faire une bonne gestion de l’eau potable. Ils permettent d’optimiser l’usage de l’eau pour l’arrosage. Or, l’eau salée, rejetée par les adoucisseurs au sel, ne peut pas être utilisée pour arroser la pelouse ou les plantes il faut donc utiliser l’eau dure sans traitement à ces fins. Malheureusement, les gicleurs automatiques pour l’arrosage des pelouses se boucheront rapidement de dépôts calcaires.
– Une durée de vie limitée. L’adoucisseur au sel a une durée de vie de seulement 5 à 15 ans. Il s’usera tout au long de sa vie utile en perdant de l’efficacité. Il faut ensuite remplacer sa résine intérieure qui absorbe le sodium de la saumure. Durant la première année, son efficacité d’absorption est d’environ 80% à 95%, selon la dureté de l’eau à traiter, mais sur sa durée de vie son efficacité moyenne ne sera que d’environ 50%.

eau_ferLa question du fer
La présence de fer dans l’eau potable ne cause que des problèmes esthétiques. Le fer s’oxyde et crée des taches de rouille. Ce problème est encore pire lorsque l’eau dure crée des dépôts de calcaire. Dans ce cas, le calcaire laissera des taches de couleur rouille et l’entretien devient encore plus fréquent et difficile.

Normalement on peut avoir une concentration de fer allant jusqu’à 0,3 mg/L avant d’avoir des signes de rouille. L’adoucisseur au sel enlèvera environ 0,5 mg/L de fer de votre eau.

Si la concentration de fer de votre eau est de 0,7 mg/L l’adoucisseur permettra de descendre le taux sous la concentration de 0,3 mg/L et éliminera les traces de rouille. Cependant, si le taux de fer est supérieur à 0,7 mg/L l’adoucisseur ne pourra régler entièrement votre problème et les taches réapparaîtront très certainement avec le temps.

Quelle serait la solution ?
Le traitement des taches colorées, du goût métallique et de l’odeur soufrée principalement causés par la présence de fer, de manganèse et de sulfure d’Hydrogène (H2S) se fait sans sel ni produit chimique à l’aide d’un filtre oxydant utilisant un procédé d’oxydo-réduction à l’air. L’Oxyfère représente un bel exemple de dispositif très efficace de ce genre de filtre qui fonctionne sans sel ni produits chimiques. Il n’est plus nécessaire de faire l’achat de sel, de transporter de lourds sacs de sel et plus besoin de surveiller le niveau de sel du bac à saumure.

Aussi, il n’est plus nécessaire d’acheter et transporter de l’eau embouteillée (sans sodium) ou d’avoir à installer un petit osmoseur sous l’évier pour retirer le sodium ajouté à votre eau de consommation par l’adoucisseur au sel.

Pour plus d’information sur le traitement de l’eau potable et les adoucisseurs d’eau consultez

Yves Perrier
2015/11/12