­

Chauffage-central ou convecteurs ? Choix de système.

chauffage-central air chaud
Chauffage-central ou convecteurs ?
Quelque soit le système, un chauffage confortable devrait fournir une faible chaleur régulière distribuée dans chaque pièce plutôt qu’une chaleur forte et soudaine. Un chauffage rapide assèche l’air près des sources de chaleur. S’il n’est pas bien contrôlé dans chaque pièce, il a aussi tendance à créer des zones de températures différentes ne tenant pas compte des apports du soleil ou des fortes pertes de chaleur dans les pièces largement vitrées.

Chauffage-central ou ponctuel ?

Qu’il utilise l’eau ou l’air pour transporter la chaleur, le chauffage-central a généralement l’avantage de pouvoir utiliser plusieurs types de combustibles tels le mazout, le gaz, le bois et l’électricité. Malheureusement, le contrôle de la température n’est pas fait pour chaque pièce mais pour le centre de la maison ou par étage si le système est zoné et muni de plusieurs thermostats et de volets automatisés de distribution.
Le chauffage principal de type ponctuel ( par pièce ) fonctionne uniquement à l’électricité sous forme de convecteurs horizontaux ou verticaux qui chauffent l’air, ou de fils chauffants dans le plancher ou le plafond qui réchauffent les matériaux. Dans tous les cas, ce type de chauffage est activé par un thermostat situé dans chaque pièce qui permet un meilleur contrôle de la température.
Les chauffages d’appoint ponctuels comme les divers poêles et foyers fonctionnant à l’huile, au bois, au gaz ou autres, visent principalement le plaisir ou la sécurité en cas de panne de courant. Ils fournissent une chaleur forte et rapide en un point de la maison et ne sont pas munis de réseau de distribution.

Chauffage-central à air pulsé ou à eau chaude ?

Le chauffage-central à air pulsé est le seul système de chauffage qui combine le traitement de l’air vicié de la maison. Tous les autres systèmes de chauffage utilisent un système de ventilation mécanique distinct. La combinaison du système de chauffage et du système de ventilation est certainement un avantage économique. Ceci a aussi l’avantage de redistribuer dans toute la maison les surchauffes dues au soleil ou à l’utilisation d’un poêle à bois. On peut aussi y joindre des systèmes de chauffage et de climatisation efficaces comme les thermopompes air-air ou géothermiques. Cependant du point de vue du confort, il n’est pas idéal. En effet, le système à air pulsé doit faire circuler l’air continuellement pour renouveler l’air même si le chauffage n’est pas en fonction. Le ventilateur devrait fonctionner à plein régime lorsque la température de l’air atteint 50’C à la sortie de la fournaise mais il devrait revenir à un régime réduit lorsque la température descend sous 31’C. Ceci a comme inconvénient que les sorties d’air deviennent inconfortables lorsque le chauffage n’est pas en fonction, surtout dans les salles de bains. À cet endroit, il est préférable de ne pas mettre de sortie d’air et d’utiliser des chauffages ponctuels électriques.

Chauffage-central à eau chaude: radiateurs ou tuyaux ?

chauffage-central radiateurs eau chaudeLe vieux chauffage-central hydronique ( à eau chaude) a l’avantage de dégager lentement une douce chaleur par ses radiateurs. Son problème principal est la difficulté de l’ajuster pour ne pas créer de zone inconfortable. Pour obtenir un confort optimal, il est préférable d’ajuster la température de l’eau selon la température extérieure. Elle devrait être à 50’C pour le début de l’automne et la fin du printemps, à 65’C pour la fin de l’automne et le début du printemps et 80’C pour la durée de l’hiver. Les radiateurs ont le désavantage de chauffer les plâtres des murs extérieurs à haute température. Ceci augmente beaucoup les pertes d’énergie vers l’extérieur surtout si les murs ne sont pas bien isolés. Il est alors important de mettre un réflecteur aluminisé entre le radiateur et le mur pour réfléchir les radiations thermiques vers l’intérieur.

chauffage-central radiant

Le chauffage-central hydronique par tuyaux d’eau chaude dans les planchers n’a pas ce problème car il fonctionne à basse température. C’est probablement le système le plus confortable qui soit. Les tuyaux peuvent être coulés dans du béton, insérés dans un support isolant ou installés entre les solives des planchers de bois. Comme système radiant, il a l’avantage de réchauffer tous les matériaux de la maison à faible température créant une agréable sensation de chaleur pour le corps. Il permet aussi de réduire légèrement la température de l’air et les coûts de chauffage tout en maintenant un haut niveau de confort.

convecteurs electriquesConvecteurs électriques ou radiant électrique ?

Les plinthes et les convecteurs électriques ont deux grands avantages: ils sont économiques, silencieux et ils contrôlent la température de chaque pièce individuellement. Le désavantage principal des plinthes est de fournir une chaleur trop grande et trop rapidement créant cette sensation de sécheresse près des appareils. Le remplacement des thermostats normaux par des modèles de haute précision élimine ce problème en réduisant la température de fonctionnement des plinthes ainsi que la surchauffe de l’air. Les convecteurs munis de ventilateurs participent aussi à une meilleure circulation de l’air.
Le chauffage électrique radiant procure le même confort que le chauffage hydronique radiant. On peut l’utiliser dans un plafond ou dans un plancher car, contrairement à l’air chaud qui monte au plafond, les ondes radiantes se distribuent autant vers le bas que vers le haut. Toutes les pièces peuvent bénéficier du chauffage radiant mais la salle de bains est le lieu idéal pour l’installer. Il chauffe les équipements sanitaires, il assèche rapidement l’eau qui s’accumule sur la céramique et il est très confortable pour les pieds nus. Pour éviter les champs électromagnétiques dégagés par les systèmes standard, exigez de votre électricien que l’installation ne dégage pas plus de 4 mG ( milliGauss).

poeles foyers appointPoêles et foyers confortables

Les poêles et les foyers fonctionnant au bois apportent toujours une chaleur inégale dans la pièce où ils se trouvent. Pour réduire la surchauffe de ces appareils, choisissez les plus petits, certifiés EPA. Ceux-ci augmentent aussi l’efficacité de la combustion et réduisent les risques de feu de cheminée. Pour les propriétaires de foyers à âtre ouvert, l’installation de simples portes de verre devant l’âtre n’est pas une solution efficace pour éliminer les infiltrations d’air froid. La bonne solution consiste à installer un poêle d’acier encastrable dans l’âtre existant. Pour un nouveau foyer considérez sérieusement la construction d’un foyer de masse, surtout si vous habitez à la campagne. C’est un foyer qui absorbe l’énergie de la combustion et qui la redonne lentement à la maison durant 24 heures après le feu. De plus, il peut fonctionner sécuritairement avec n’importe quelle essence de bois.

Pour un estimé, voir nos entrepreneurs recommandés en Chauffage, climatisation, ventilation

Yves Perrier
2010/11/05