­

Éclairage intérieur: choisir judicieusement

1cuisine_lumiereAvec la prolifération des types d’ampoules et de luminaires, il est de plus en plus difficile pour le consommateur de choisir la source d’éclairage la mieux adaptée à ses besoins. LED, halogène au fluorescent compact, les produits offrent des qualités différentes en termes de luminosité, de perception des couleurs, d’entretien ou d’efficacité énergétique. Il est donc important de comprendre leurs caractéristiques avant de choisir les luminaires d’une pièce.

La température de la lumière
Les sources lumineuses sont classées par leur température. Certaines lumières sont qualifiées de chaudes et d’autres de froides. Cette température ne correspond pas au dégagement de chaleur d’une ampoule mais plutôt à la couleur de la lumière émise. Les plus courantes varient de 2500 à 4500 degrés Kelvin. On considère généralement qu’une lumière de 3000’K est un éclairage neutre qui offre le meilleur rendu pour toutes les couleurs. Les lumières inférieures à 3 000’K sont appelées « chaudes » et celles situées au-dessus de 3 000’K sont appelées « froides ». Les lumières chaudes favorisent les couleurs rouges et noircissent les bleus. Les lumières froides donnent plus d’éclats aux bleus et font pâlir les rouges. Le choix des sources lumineuses devrait donc être fait en fonction des couleurs souhaitées pour l’ameublement et les murs d’une pièce.

2ampoulesLes ampoules incandescentes standards et les fluorescents compacts ont une température variant de 2 500 à 2 800’K qui favorise les couleurs chaudes. Les ampoules incandescentes halogènes se situent près de 3 000’K et produisent une lumière équilibrée. Les tubes fluorescents offrent un éventail de 3 000’K ( warm white) à 4 000’K (cold white) et peuvent s’adapter aux changements de couleurs et aux besoins des pièces. Pour ne pas avoir l’air malade dans le miroir de la salle de bains, on peut opter pour une lumière chaude, mais pour se maquiller il est préférable d’avoir une lumière la plus juste possible, qui voisine les 3 000’K. En ce sens, les lumières halogènes ou les fluorescents standards (warm white) représentent de bons choix.

La forme et l’usage
3encastresSelon leur forme ou la présence de réflecteur arrière, les ampoules peuvent faire un éclairage général ou diriger des faisceaux de lumière minces ou élargis. Un faisceau mince sera utilisé pour mettre en valeur de petits objets ou pour créer des zones d’éclairage à plus forte intensité. Les faisceaux larges éclaireront de plus grandes surfaces comme des murs entiers ou des peintures. Finalement, on utilisera les ampoules régulières pour créer un éclairage général des pièces. Dans le jargon des quincailliers, un « spot » est un réflecteur dont le faisceau lumineux se situe dans un angle étroit variant de 1 à 10 degrés. Le « flood » est un réflecteur dont le faisceau varie de 11 à 60 degrés. Un réflecteur à faisceau moyen offre un angle d’éclairage de 11 à 25 degrés alors qu’un faisceau large oscillera entre 25 et 60 degrés. Malheureusement, les angles d’éclairage sont rarement inscrits sur les emballages des ampoules. Un bon quincaillier peut vous aider à choisir mais il faut parfois acheter l’ampoule pour en faire l’essai.

Les dimensions
4ventilateursQuand vient le temps de remplacer les ampoules, il est parfois difficile de trouver le produit de remplacement approprié. De manière générale, toutes les ampoules et les tubes fluorescents ont des dimensions codifiées en huitième de pouce. Les ampoules halogènes MR-11 et MR-16 ont respectivement 11 et 16 huitièmes de pouce de diamètre et leur lettre « R » signifie avec réflecteur. De même, les tubes fluorescents T-8 et T-12 auront 8 et 12 huitièmes de pouce de diamètre. Une ampoule extérieure avec réflecteur et faisant 30 huitième de pouce de diamètre sera dénommée PAR-30. Seuls les fluorescents compacts sont appelés selon leur puissance en watts. Ainsi un fluorescent compact PL-9 utilise 9 watts par heure et un PL-13, 13 watts par heure.

L’efficacité énergétique
5Fluorescents compactsLes ampoules incandescentes et halogènes fournissent peu de lumière pour leur consommation d’énergie. Pour 100 watts d’énergie utilisée, de 6 à 10 % de cette énergie sera transformée en lumière et le reste se transformera en chaleur. Durant l’hiver, cette perte d’énergie chauffera la maison et réduira les frais de chauffage d’autant. Mais en été, cette chaleur est une dépense inutile et elle sera doublée si la maison est climatisée. Les tubes fluorescents standards offrent une efficacité lumineuse de 20 à 25 %, ce qui réduit les frais d’éclairage d’environ 65 % en période estivale. Les fluorescents compacts sont encore plus performants avec une efficacité lumineuse de 40 %, réduisant les frais d’éclairage de près de 75 % en période estivale.

La luminosité et la durée
Quant il est question d’informer les consommateurs, les manufacturiers se font souvent discrets. Les ampoules incandescentes sont dénommées par leur demande énergétique allant de 25 à 250 watts, mais toutes les ampoules de 60 watts ne fournissent pas la même quantité de lumière ( en lumens ). Certaines compagnies écrivent maintenant la quantité de lumens produits par les ampoules mais ce n’est pas encore la norme. Une ampoule de 60 watts à très longue durée ( 5 000 heures et plus) éclaire à peine comme une ampoule standard de 40 watts d’une durée de 1 000 heures. Ces ampoules à très longue durée sont pratiques pour les endroits difficiles d’accès mais elles coûtent plus cher à l’usage. Pour ces endroits, l’utilisation de fluorescents standards ou compacts est nettement plus avantageux. Ceux-ci dureront environ 10 000 heures et seront moins énergivores. En effet, un fluorescent compact de 13 watts éclaire autant qu’une ampoule standard de 60 watts. Au début des années 90, les fluorescents compacts étaient très dispendieux, mais aujourd’hui, leur coût d’achat a beaucoup baissé et ceux-ci sont maintenant rentables pour les luminaires utilisés durant deux heures par jour ou plus. Étant donné qu’un fluorescent compact remplacera dix ampoules incandescentes durant sa vie, il est plus écologique par sa réduction énergétique et sa réduction des déchets.