­

Bi-énergie: un chauffage économique et écologique

chauffage bi-energieLorsque les tarifs des combustibles fossiles augmentent cela relance l’intérêt pour le chauffage en mode bi-énergie pour les maisons unifamiliales et les immeubles à logements multiples existants. Si votre système de chauffage à l’huile (mazout) a plus de 20 ans la conversion de votre système à la bi-énergie se rentabilisera probablement en moins de 7 ans et parfois beaucoup plus rapidement. Voici ce que vous devriez savoir pour économiser cet hiver.

Chauffage par bi-énergie

Rappelons d’abord le concept de la bi-énergie. Il s’agit d’utiliser l’électricité comme source principale de chauffage combinée à un autre combustible comme le mazout ou le gaz qui est utilisé comme source d’appoint lors des grands froids. L’électricité fonctionne lorsque la température extérieure est supérieure ou égale à -12 °C ( région de Montréal) et la source d’appoint prend entièrement la relève sous -12°C. Le passage de l’électricité à la source d’appoint s’effectue automatiquement grâce à une sonde de température placée à l’extérieur de la résidence.
bi-energie quebecL’intérêt de la bi-énergie est de profiter d’un tarif d’électricité réduit à 0,0396$/kwhr durant presque toute l’année lorsque la température est au-dessus de -12’C. Sous -12’C, le tarif monte toutefois à 0,1727$/kwhr. Le tarif normal étant de 0,0683$/kwhr.

Il faut comprendre que les périodes de grand froid ne durent que quelques semaines par année et que durant cette période c’est le combustible (mazout ou gaz) qui assure le chauffage de l’habitation.

Un voyant lumineux signale les périodes de haut tarif, permettant au propriétaire de faire un usage restreint de l’électricité pour réaliser des économies additionnelles.

Bi-énergie: un choix économique

L’Agence de l’efficacité énergétique du Québec met à la disposition des consommateurs un calculateur électronique permettant de comparer les coûts de chauffage en fonction de l’efficacité du système et des prix de l’énergie. Cet outil est unique et permet de visualiser rapidement la rentabilité d’une transformation d’un combustible à un autre en tenant compte de multiples facteurs. Par exemple, pour une maison datant de 1960, avec 4 occupants, dans la région de Montréal et faisant 2 400 pi2 de superficie habitable, les coûts de chauffage annuels avec un système de chauffage au mazout âgé de plus de 20 ans sont estimés à 3268$ si on paie le mazout 0,70$/litre. En remplaçant ce vieux système peu efficace (60% d’efficacité de combustion) par un système bi-énergie incluant un brûleur efficace à 80% le coût de chauffage annuel devrait baisser à 1511$ ce qui correspond à une économie de 1757$ par année. Cette économie tient compte d’une utilisation annuelle de chauffage électrique de 72% et de 28% au mazout. Avec une fournaise à air pulsé bi-énergie coûtant environ 5 000$, le système se rentabilise en seulement 3 ans.
Plus vos coûts de chauffage sont élevés plus la rentabilité est rapide, surtout si vous avez un vieux système de chauffage qui est peu efficace.
economies bi-energie

Les travaux de conversion à prévoir

La conversion à la bi-énergie est possible pour les systèmes de chauffage centraux fonctionnant à air pulsé ou à eau chaude avec radiateurs. Quelques facteurs peuvent réduire ou favoriser la rentabilité de la conversion. Cependant, si vos coûts annuels de chauffage à l’huile sont de 1 500$ ou plus, vous devriez demander des soumissions à des entreprises spécialisées en chauffage bi-énergie pour évaluer les coûts des travaux car les économies peuvent être très importantes.
Si votre fournaise au mazout est relativement récente, il est possible de la transformer en système bi-énergie en lui ajoutant simplement un élément électrique. C’est une situation rentable à court terme car elle nécessite un faible investissement variant de 2 000 à 4 000$.
Si la fournaise doit être changée, il faut prévoir un investissement de 5 000 à 7 000$.
Dans certains cas, un nouveau conduit d’acier devra être inséré dans la cheminée pour réduire son diamètre conformément aux exigences du manufacturier. Il faut aussi prévoir l’installation d’une entrée électrique d’une capacité de 200 ampères.

Un chauffage plus écologique

Collectivement, la bi-énergie permet d’optimiser la gestion du réseau hydro-électrique québécois, en réduisant l’intensité de la demande durant les périodes de pointe, qui correspondent le plus souvent aux périodes de grand froid.couts bi-energie montreal
Individuellement, un système bi-énergie récent rejette 4 fois moins de gaz à effet de serre (CO2) qu’un vieux système au mazout. Dans notre exemple précédent ceci équivaut à 9,3 tonnes par année, soit bien au-delà du défi canadien de réduction d’une tonne par année. Voilà une autre preuve que l’économie individuelle et collective n’est pas incompatible avec la protection de l’environnement.

Pour un estimé, voir nos entrepreneurs recommandés en Chauffage, climatisation, ventilation

Yves Perrier
2015/11/04