­

Microalgues : des biocarburants pour chauffer des immeubles

tubes production microalguesMicroalgues et biocarburant. Dans le monde des énergies renouvelables, les regards se tournent vers la création de biocarburant dit de troisième génération produits par des microalgues cultivées en piscines ou sous serre. Les rendements en huile par superficie de terrain promettent d’être jusqu’à 30 fois supérieurs à ceux du colza.

Traitement des eaux usées et création d’énergie
Parmi les applications les plus prometteuses des algues, la jeune société française Ennesys a développé un système permettant de produire de l’énergie par dépollution des eaux usées d’un bâtiment. Ce système recycle les eaux usées et le CO2 produits par l’immeuble pour le chauffer en retour. Le système prend peu de place car il est intégré aux toitures et aux façades des immeubles en faisant circuler la solution de microalgues dans des tuyaux transparents derrière la fenestration des immeubles ou sous serre. Le système pourrait même produire de l’électricité à partir d’une génératrice. L’entreprise doit bientôt réaliser une première installation dans l’immeuble de la Défense, près de Paris.

Ce concept pourrait permettre aux immeubles de répondre aux nouvelles exigences de la future norme RT 2020 qui imposera à cette date que tous les nouveaux immeubles français produisent au moins autant d’énergie qu’ils en consomment.

Microalgues et traitement des eaux usées

integration architecture microalguesLes eaux usées sont dirigées vers des bassins exposés à la lumière (les photobioréacteurs) où se trouvent les microalgues. Pour l’instant, on utilise 6 sortes d’algues unicellulaires qui sont choisies en fonction du climat local et de la saison. Compte tenu de la chaleur et de la luminosité, certaines sont plus efficaces en hiver et d’autres en été.

Après le traitement on peut réutiliser les eaux usées traitées dans le circuit d’approvisionnement d’eaux grises pour le fonctionnement des toilettes, du lavage ou de l’arrosage extérieur.

Production d’énergie: huile et biomasse
L’huile produite peut servir de carburant pour la production directe de chaleur ou la production d’électricité à partir une génératrice de type diesel.

La biomasse restante (la fibre) peut elle aussi être utilisée pour fabriquer un carburant qui alimenterait de petites turbines à vapeur produisant de l’électricité.
Contrairement aux panneaux photovoltaïques cette solution n’a pas besoin de soleil mais seulement de lumière. Les bassins bioréacteurs n’ont donc pas besoin d’être orientés vers le sud.

Par Yves Perrier
2013-01-25