TOSHIBA Exif JPEGLa sensibilité à des matériaux de construction est une forme d’allergie. L’hypersensibilité aux matériaux de construction est une forme d’allergie extrême. Tout le monde connait un enfant ou un adulte hypersensible à un produit alimentaire: noix, produits laitiers, oeufs, etc. Pour eux, l’ingestion d’une infime quantité peut les tuer.
Il en va de même pour les personnes ayant développé une hypersensibilité aux produits chimiques « naturels » ou « synthétiques » contenus dans les matériaux. La sensibilité et l’hypersensibilité aux matériaux de construction sont des phénomènes encore peu étudiés mais l’augmentation constante des cas et de leur gravité devrait nous inciter à l’évitement prudent de certains produits.

Produits sains ou écologiques ?
D’abord il faut mettre bien au clair la question de l’ÉCO-LOGO. Le logo des 3 colombes d’Environnement Canada identifient les produits qui respectent des normes établies de concentrations de composés organiques volatils (COV), de métaux et de fongicides pour la préservation de l’environnement naturel. Ces produits sont sains pour l’environnement mais les substances chimiques volatiles ou semi-volatils que contiennent ces produits peuvent avoir des effets irritants sur des personnes sensibles.

Pas des produits naturels. Plusieurs produits naturels contiennent des COV irritants qui ne sont pas les bienvenus dans les maisons pour hypersensibles. Les bois résineux contiennent beaucoup de terpènes qui émettent des COV irritants. Compte tenu de la grande quantité de bois qui peut entrer dans la construction d’une maison ceci est loin d’être négligeable.

Le bois « grisonnant » qui entre dans les maisons est parfaitement naturel mais il contient beaucoup de moisissures. Les produits naturels (sans fongicides) sont aussi plus sujets à la moisissure lorsqu’ils sont en contact avec l’humidité des sous-sols, des murs extérieurs ou des salles de bains. Les spores de moisissures sont parmi les polluants les plus toxiques qui soient dans l’air de nos maisons et peuvent causer des dommages permanents à la santé des gens exposés.

Attention aux maisons de paille. Plusieurs personnes s’intéressent à la construction de maisons isolées avec de la paille. C’est un produit parfaitement sain pour l’environnement et très convivial. Toutefois, la méthode de construction utilisée devrait faire très attention aux infiltrations d’air car elles pourraient transporter bon nombre de spores toxiques ou irritantes vers l’air de la maison.

Colles / Adhésifs non toxiques
Pour le bois
ÉVITER: les colles à base de solvants. Surtout celles qui contiennent de l’éthylène glycol, de l’ammoniaque, de l’alcool éthylique, des résines phénoliques ou du xylène.
CHOISIR: les colles au latex acrylique, ou toute colle à base d’eau.

Pour papier peint
ÉVITER: les colles à base d’amidon pour le papier peint. Peut favoriser le développement de champignons, moisissures, bactéries dans les endroits humides.

Pour céramique
ÉVITER: de mettre des additifs dans le ciment épais pour la pose de céramique
CHOISIR: un ciment-colle en couche fine à base d’eau et d’acrylique

Pour revêtements de plancher en vinyle (carreaux ou feuilles)
CHOISIR: adhésifs à base d’eau. Peu d’odeurs et sèchent vite.
REMARQUE: éviter les revêtements intérieurs en vinyle de toute façon.
Mastic scellant acoustique
ÉVITER: ce mastic est utilisé pour sceller le polyéthylène et pour sceller les cloisons de placoplâtre pour l’insonorisation. C’est un produit qui a l’avantage de ne pas durcir. Par contre, il dégage longtemps des solvants volatils et certaines personnes se plaignent de son odeur.

Finis intérieurs non toxiques
Sous-couches
ÉVITER: l’utilisation de papier noir bitumé, ou de carton fibre bitumé comme protection intérieure pour l’humidité
CHOISIR: feuilles de polyéthylène recouvertes d’aluminium
CHOISIR: feuilles de polyoléfine filée-liée (pare-air Tyvec, Typar, etc)
Panneaux de particules pour armoires
ÉVITER: les panneaux de particules de bois sont habituellement constitués de copeaux de bois mou collés ensemble par une résine d’urée-formol. Ces produits dégagent du terpène par le bois, du formol et d’autres gaz volatils par la colle.
CHOISIR: des panneaux de copeaux sans formol, collés à la résine polyuréique.

Recouvrements de comptoirs
ÉVITER: les comptoirs de particules de bois prémoulé recouverts de stratifié
ÉVITER: le recouvrement de feuille de stratifié: les couches supérieures sont imprégnées de mélamine-formaldéhyde. Les couches inférieures sont imprégnées de phénol-formol
Pour moins d’impact sur la qualité de l’air choisir un stratifié collé avec un adhésif contact à base d’eau sur un contreplaqué de bois dur
CHOISIR: le granite, le Corian (acrylique), carreaux de céramiques émaillés, une base de contreplaqué

Tapis
ÉVITER: le tapis mur-à-mur (moquette) et collés. Les moquettes accumulent la poussière et doivent être nettoyées souvent avec des produits chimiques. Elles favorisent la présence d’acariens, de moisissures et de bactéries.
CHOISIR: des carpettes pouvant être enlevées et nettoyées à l’extérieur.
CHOISIR: des fibres naturelles sans traitement chimique anti-taches

Bois franc
ÉVITER: les vernis polyuréthane durcissant à l’humidité (crystal)
ÉVITER: les finis à l’huile. Les solvants présents dans les finis à l’huile sont toxiques et l’odeur d’huile est persistante.
CHOISIR: des vernis au latex acrylique avec oxyde d’aluminium pour le vernissage sur place
CHOISIR: verni posé en usine pour éviter les émanations lors du séchage.

Revêtements souples
ÉVITER: les carreaux de vinyle et surtout le vinyle en rouleau (prélart). Exposés au soleil ils dégagent des COV nuisibles.
CHOISIR: le linoléum. C’est un revêtement de sol fait de matières naturelles. Il contient toutefois de l’huile de lin et il est souvent recouvert d’une cire. L’odeur de linoléum peut incommoder certaines personnes.

Peintures
ÉVITER: les peintures à l’huile. Les solvants et siccatifs peuvent être irritants et neurotoxiques.
ÉVITER: les peintures au latex ordinaires. Le latex contient souvent des biocides. CHOISIR: les peintures latex peu toxiques sans biocide.
CHOISIR: les peintures naturelles: Celles à base d’eau ou de lait sont les plus saines. Elles sont par contre moins résistantes au frottement. Les peintures naturelles à l’huile (sans produits de pétrole) sont plus résistantes mais sèchent très lentement et dégagent une légère odeur qui peut incommoder certaines personnes.

Carreaux acoustiques
ÉVITER: des résines urée-formol ou phénol-formol lient les fibres des carreaux. Les carreaux de plafond suspendu peuvent vibrer et laisser des fibres s’échapper dans l’air de la maison.
Béton
ÉVITER: de le laisser sans protection. Dégage constamment de la poussière fine et de la chaux un puissant irritant.
ÉVITER: les huiles à base de pétrôle pour le décoffrage des fondations. Elles contiennent des COV irritants
CHOISIR: des huiles végétales pour les coffrages
CHOISIR: un plancher de béton poli mécaniquement réduit la poussière
CHOISIR: un bouche-pores à base d’eau comme scellant pour réduire la poussière

Les isolants non toxiques
ÉVITER: aucun isolant en vrac, en matelas ou en panneau est totalement sûr pour les hypersensibles sauf s’ils sont installés à l’extérieur et/ou que le mur soit très étanche aux infiltrations d’air.
CHOISIR: une méthode de construction efficace pour sceller parfaitement le plafond et les murs contre les infiltrations de COV, de produits chimiques ou de poussières en provenance de l’isolant.

Cellulose: contient des produits chimiques pour la rendre ignifuge et imputrescible
Fibre de verre: les liants de résine risquent de libérer des COV dans l’air.
Polystyrène expansé: contient du pentane et des additifs chimiques ignifuges. Cependant le produit est gonflé à la vapeur d’eau seulement.
Polystyrène extrudé: même que polystyrène expansé mais avec ajout de styrène, de HCFC, de chlorure d’éthyle qui sont lentement dégagés dans l’air.
Polyuréthane giclé: résulte de l’action de l’isocyanate et d’une résine.

Potentiellement cancérogènes: les fibres de verre et de roche ainsi que le polystyrène expansé et extrudé sont classées potentiellement cancérogènes par le Centre international de recherche sur le cancer.

Les produits nettoyants toxiques
Après avoir choisi soigneusement vos matériaux prenez la peine de ne plus réintroduire de produits chimiques dans votre environnement par le biais de produits de nettoyage et d’entretien chimiques.

Yves Perrier
2010/11/13