­

Inspection de condominiums neufs au Québec

inspection condominiums neufsL’inspection pré-réception d’un immeuble en copropriété est un moment important qui détermine le début de certaines garanties reliées à l’achat de votre condominium.

Dans une copropriété, l’inspection se fait en deux étapes, d’abord l’inspection de la partie privée de votre condo puis l’inspection des parties communes lorsqu’elles sont terminées.

Inspection de condominums (condos): la partie privée

Elle est obligatoire et elle se fait en compagnie du constructeur. L’inspection est réalisée en suivant une liste préétablie d’éléments à vérifier. Cette liste est fournie par l’administrateur du plan de garantie et doit porter la mention « Approuvée par la Régie du bâtiment du Québec ». Après l’inspection, l’acheteur a trois jours pour compléter la liste.

Que doit-on noter?
L’inspection de la partie privée (ou privative) du condo vise à déterminer légalement les travaux qui sont terminés et à noter ceux qui sont à faire ou à corriger.

On peut y retrouver:
– une porte ou une fenêtre mal ajustée
– une égratignure dans la baignoire ou la douche, etc.
– des manques dans la peinture ou des joints de plâtres apparents
– des planchers de bois qui craquent ou des joints de céramique fissurés

De manière générale il est recommandé de vous faire accompagner par un professionnel compétent pour cette étape.
Si vous êtes insatisfait de la qualité des travaux ou en désaccord avec le constructeur sur les travaux à terminer, indiquez-le sur la liste officielle d’inspection. Cette liste en double copie doit être signée par l’acheteur et le constructeur.

Inspection des parties communes de l’immeuble en condos

À la fin des travaux de l’immeuble, le constructeur doit envoyer un avis de fin des travaux au syndicat des copropriétaires et à chaque copropriétaire connu. Les travaux devraient alors être terminés et seuls de menus travaux devraient rester à terminer comme la pose de luminaire ou d’une poignée de porte manquante.

Le syndicat doit alors choisir un professionnel du bâtiment (architecte, ingénieur ou technologue pour effectuer l’inspection des parties communes. Cette inspection doit être effectuée en présence du professionnel, de l’entrepreneur et d’un représentant du syndicat, et ce, toujours à partir d’une liste préétablie d’éléments à vérifier dans les parties communes.
À la suite de cette inspection, l’inspecteur doit produire un rapport écrit dans lequel il établit la date de la fin des travaux et dénonce les travaux à corriger et les menus travaux à parachever.

Inspecteur en bâtiment et inspection préréception
Le professionnel peut aussi juger que l’état actuel de l’avancement des travaux n’est pas conforme aux exigences d’une fin des travaux et reporter la date de l’inspection finale. Le syndicat doit alors demander à l’entrepreneur de terminer les travaux en lui transmettant la liste des travaux à faire préparée par le professionnel.

Voir nos inspecteurs préachat recommandés

Par Yves Perrier
15/11/13