­

Multicouches asphalte : réfection des membranes de toits plats

toitures multicouches asphalteToitures multicouches d’asphalte et graviers. Les couvreurs expliquent rarement dans leur devis le type de matériaux qu’ils utilisent. Les consommateurs ont alors peu d’informations à comparer. Voici les détails importants à spécifier pour que votre toiture multicouches dure 20 ans plutôt que 10 ans comme c’est souvent le cas.

Toitures multicouches: Les feutres

La membrane est composée de plusieurs épaisseurs de feutres qui sont noyés (saturés) dans un asphalte liquide entre chaque couche. Le feutre vient en rouleau de 3 pieds (90cm) de largeur, il en existe deux types : le feutre organique bitumé perforé #15 et le feutre de fibre de verre de type IV.

Le feutre organique est posé selon la méthode 2+3, c’est-à-dire: deux épaisseurs de feutre sec cloué et trois épaisseurs de feutre noyé dans l’asphalte liquide.

Le feutre de fibre de verre doit être posé selon une autre méthode dite 1+4, qui consiste à clouer un premier feutre « organique » sur le support de bois et à poser ensuite quatre feutres de fibre de verre noyés dans l’asphalte. Étant imputrescible le feutre de fibre de verre devrait être plus durable que le feutre organique mais il est plus coûteux, plus difficile à manipuler et demeure très peu utilisé.

Asphalte ou goudron ?

On appelle encore communément les multicouches des membranes de goudron et gravier. Aujourd’hui le goudron n’est plus utilisé au Québec à cause de sa toxicité pour les travailleurs. Il est maintenant remplacé par l’asphalte liquide. Il y a principalement 2 types d’asphaltes couramment utilisés:

– la catégorie #2: pour les pentes de 1:100 à 1:12 (rapport vertical:horizontal). C’est l’asphalte le plus utilisé.

– la catégorie #3: pour les pentes de 1:12 à 1:6, une pente plus forte diminuera la durée de la membrane considérablement car le gravier ni tiendra plus.

Quantité et température
L’entrepreneur doit appliquer 20lbs d’asphalte par 100 pieds carrés de toiture entre chaque couche. La dernière couche doit être trois fois plus épaisse (60 lbs/100pi.ca.). La température minimale de l’asphalte doit être de 220’C lors de la pose, il faut donc augmenter sensiblement la température dans la bouilloire.

Le gravier
Le rôle principal du gravier est de bloquer le rayonnement solaire qui ramolli et dégrade l’asphalte. Il ralenti aussi la contraction de la membrane multicouches lors de refroidissements brusques. Le gravier doit être composé de pierres concassées de 1/4 à 5/8 de pouce de diamètre (6 à 15mm), propres et sèches. La quantité requise est de 4 livres par pied carré (20 kg/m.ca.)

Solin bitumineux
toits plats multicouches asphalteÀ la rencontre des murs, cols de cygnes et cheminées, la membrane multicouches doit remonter de 8 pouces (20cm) au-dessus de la surface de la toiture et doit être clouée au sommet. Cette partie de la membrane doit être plus résistante à la fissuration. Pour augmenter sa résistance on insère deux plis d’étoffe de coton entre deux plis de feutre organique. Chaque pli doit être noyé dans l’asphalte chaud. L’asphalte froid et le feutre de fibre de verre sont déconseillés pour la confection des solins bitumineux.

Solins métalliques
Le rôle des solins métalliques est de protéger la membrane multicouches contre les coups et le soleil. Les solins métalliques n’ont aucun rôle d’étanchéité.

Ils doivent être composés d’une tôle d’acier galvanisé ou prépeint d’au moins 0.56mm d’épaisseur (calibre 26). Lorsque l’apparence n’importe pas choisissez l’acier galvanisé.

Conditions de pose
Pour obtenir une bonne adhérence de l’asphalte sur les feutres et créer une bonne étanchéité, les feutres et le pontage de bois doivent être secs. S’il commence à pleuvoir ou à neiger durant les travaux, il faut les laisser sécher avant d’appliquer les autres couches. La température minimale de pose est de -18’C (facteur de refroidissement incluant le vent). À une température plus basse, les risques de mauvaise adhérence de l’asphalte aux feutres deviennent plus importants.

Ventilation de l’entretoit

Le couvreur devrait s’assurer que la ventilation naturelle de l’entretoit est suffisante pour éviter la condensation. Pour un toit dont la pente est inférieure à 1:6 la surface de ventilation recommandée est de 1/150ème de la surface du plafond isolé. Pour une pente plus forte, elle est de 1/300ème. Il faut toutefois tenir compte de l’isolation du toit avant de ventiler. Si le toit n’est pas isolé il est préférable de ne pas ventiler la toiture car le refroidissement de l’entretoit peut causer des dommages aux finis des plafonds.

Multicouches d’asphalte: Est-ce encore recommandable ?

Les toitures multicouches d’asphalte et graviers ont une espérance de vie d’environ 16 ans au Canada. Plusieurs assureurs demandent aux propriétaires de remplacer leur toiture après 20 ans sous peine d’annuler leur police d’assurance générale.
En ce sens, je considère que les membranes synthétiques, élastomères ou TPO, sont probablement un meilleur investissement.

Yves Perrier
2015/10/29

Par |octobre 29th, 2015|Fondations/Murs/Toits, Toits, Toits plats|0 Commentaire