­

Isolation écologique : choix d’isolant

isolation fibre verreIsolation écologique. Étrangement, dans le monde des autoconstructeurs écologiques, tout le monde semble obsédé par cette question: Quel est l’isolant le plus écologique ?
Personnellement, je ne vois pas comment l’évaluation environnementale d’un isolant peut être dissociée du système de construction auquel il appartient. On devrait se demander quel système de construction est le plus écologique. Pas seulement l’ isolation.

On ne peut pas comparer de simples ballots de pailles à un système de coffrage isolant ou à un isolant de polyuréthane qui joue à la fois un rôle d’étanchéité à l’air et à l’eau tout en étant partie intégrante de la structure d’un mur ou d’un toit.

Les systèmes isolants

L’isolant fait partie de multiples systèmes. Il y a le système-mur, le système-fondation, le système-toit et le système-plancher. Ceux-ci doivent être entièrement évalués pour leur durabilité, leur efficacité énergétique à long terme, les risques pour la santé des occupants, la sécurité incendie, la résistance aux infiltrations d’eau, aux tremblements de terre, aux ouragans, aux insectes et rongeurs, etc. L’ isolation thermique n’est pas tout.

Isolation: Les fonctions des isolants

L’isolant n’a pas qu’une fonction. Certains isolants ne font que retenir la transmission thermique (l’ isolation thermique ) mais d’autres créent une barrière à l’eau, à l’air, à la vapeur d’eau, au feu ou peuvent participer à la structure d’un mur ou du toit. Même d’un point de vue énergétique, son étanchéité à l’air peut être aussi importante que sa valeur isolante.

Les caractéristiques physiques des isolants

Les divers isolants ont des caractéristiques particulières. Sa légèreté, sa provenance, sa rigidité, le type de COV émis, son adhérence, sa résistance aux UV, sa flexibilité, son vieillissement, font en sorte qu’on ne peut jamais comparer une pomme avec une pomme. Les isolants ont des caractéristiques qui les rendent plus intéressants pour certains usages et moins intéressants pour d’autres.

Les isolants sont tous éconergétiques

isolation murs toitsÀ priori tous les isolants sont éconergétiques, c’est-à-dire que sur leur durée de vie ils font économiser beaucoup plus d’énergie que l’énergie utilisée pour leur fabrication, leur usage et leur destruction/recyclage.

La notion d’énergie grise pour les isolants est fondamentale. Son rôle premier est d’économiser de l’énergie, il est donc indispensable que l’énergie qu’il a permit d’économiser durant sa durée de vie, soit supérieure à son énergie grise. Si ce n’est pas le cas, mieux vaut ne pas utiliser cet isolant du tout…

À titre indicatif pour ceux qui s’intéressent au domaine de l’énergie grise voici quelques données très approximatives sur l’énergie grise de certains matériaux isolants. Comme équivalent énergétique 1L de mazout = 10 kWh.

– Paille: 10 kWh/m3
– Laine de chanvre, lin, coton : 48 kWh/m3
– Laine de mouton et autres fibres animales : 56 kWh/m3
– cellulose soufflée : 50 kWh/m3
– cellulose injectée : 98 kWh/m3
– Béton de chaux-chanvre 270kg/m3 (toiture) : 54 kWh/m3
– Béton de chaux-chanvre 450 kg/m3 : 90 kWh/m3
– Laine de roche 20kg/m3 (rouleaux): 123 kWh/m3
– Laine de verre 18kg/m3 (rouleaux) : 242 kWh/m3
– Laine de roche en vrac : 216 kWh/m3
– Polystyrène expansé : 500 kWh/m3
– Polystyrène extrudé 795 kWh/m3
– Mousse de polyuréthanne 30kg/m3: 974 kWh/m3

Quel système d’ isolation choisir?

Comme tous les isolants sont éconergétiques je choisis toujours le système-mur ou le système-toit qui sera sur une longue période:
– le plus efficace en conservation d’énergie
– le plus sain pour la qualité de l’air intérieur
– le plus sécuritaire contre le feu, les inondations et les ouragans
Chaque produit a sa place dans un système bien conçu comme chaque système a aussi sa place dans un immeuble bien conçu.

Par Yves Perrier
2015-10-13

Voir aussi blogue isolation