­

Minimaisons à Sherbrooke: le Petit Quartier avance bien

mini-maisons petit quartierLe mardi 5 juillet 2017, le projet de construction de 73 minimaisons dans l’arrondissement de Fleurimont, a obtenu une première approbation du conseil municipal de Sherbrooke.

Ce projet novateur de coopérative de propriétaires est déjà pratiquement tout vendu. Il ne reste que 2 maisons disponibles.

Une belle mixité de propriétaires
Ce projet écologique se démarque par son accessibilité économique et par sa mixité sociale. Environ 30 % des propriétaires sont des jeunes familles, 30% sont des couples retraités et 40 % des personnes seules. Les minimaisons auront une superficie de 44,59 mètres carrés au rez-de-chaussée avec un ou deux étages permettant de les vendre à partir d’environ 105 000$, terrain et infrastructures inclus. Comme il s’agit d’un projet collectif, ce coût inclut l’accès à une aire d’agrément avec un bâtiment communautaire et une piscine extérieure. Le faible coût d’acquisition est en grande partie dû au fait que ce projet a été mené par des bénévoles, sans profit et sans salaire.

Minimaisons et Petit Quartier: un projet urbain et écologique

minimaisonsLe projet de minimaisons en milieu urbain est unique au Canada. Ce ne sont pas des habitations sur roues, mais des maisons complètes, sans sous-sol, construites selon les normes des habitations neuves, tant pour les matériaux, l’efficacité énergétique, la salubrité et la sécurité.

En plus de la composante sociale favorisant l’entraide et le partage, l’aménagement du terrain protégera 8,59 hectares de terrain. Environ 60 % du site sera préservé en zone de conservation naturelle et des clôtures végétales seront utilisées. Pour réduire l’asphaltage au sol, une rue principale traversera le projet pour donner accès à des stationnements communs. Les résidents prendront des sentiers pour se rendre aux minimaisons.

batiment communautaireMini-maisons: un aménagement intelligent
Le sol est rocheux, le relief du terrain est accidenté et celui-ci est traversé par trois cours d’eau. Dans un tel contexte, il aurait été presque impossible de rentabiliser la construction d’un développement résidentiel standard sans détruire une partie de l’environnement. L’aménagement de minimaisons sur des miniterrains a permis de planifier un aménagement intelligent du terrain qui optimise son utilisation et permet de le rentabiliser.
Comme la gestion des lieux sera faite par les résidents et que ceux-ci achètent leur propriété dans ce projet pour sa qualité de vie, le terrain sera certainement géré selon de bonnes pratiques environnementales.

Mini-maisons: pour en savoir plus
Le 19 septembre 2017 à 19 h,  la Fédération des coopératives d’habitation de l’Estrie présentera trois projets, dont celui du Petit Quartier à la bibliothèque Eva-Senécal, située au 450 Rue Marquette, à Sherbrooke.

Par Yves Perrier
2017/09/08

Par |septembre 8th, 2017|Développement durable, Écodesign, Écoquartiers|0 Commentaire