­

Une première « Cité » solaire autonome en Afrique

1perspectivesLes travaux de construction de la Cité Maurice Dande d’Agboville, en Côte d’Ivoire, viennent de débuter. Il s’agit d’une cité dont la seule source énergétique devrait être le soleil et qui comptera 1500 villas ainsi que des services tels que : école, centre sportif, commerces, marché et centre de santé.

Cette « Cité », qui ressemble davantage à un village de luxe, sera relié à internet par satellite et disposera d’un système de télésurveillance et de téléphonie propre.

Chaque maison devrait produire un excédent d’énergie électrique qui sera redistribué dans le réseau du projet.

30 000 panneaux solaires
2plan village solaireLe projet est divisé en trois quartiers. Chaque maison devrait produire annuellement environ 12000kwh d’électricité. Compte tenu des besoins normaux de ces habitations cela devrait dégager un surplus de production qui sera acheminé par le réseau pour satisfaire d’abord les besoins du quartier. Si le quartier produit une énergie excédentaire celle-ci sera acheminée vers les autres quartiers du projet. Si l’ensemble des quartiers du projet produit une énergie excédentaire celle-ci sera acheminée vers le réseau national de la Côte d’Ivoire.

Dans l’ensemble, les 30 000 panneaux solaires de 250 watts pourraient produire jusqu’à 7,5 mégawatts.
On estime qu’au taux actuel de l’électricité, chaque propriétaire devrait économiser environ 1 500 euros annuellement.

Des villas luxueuses
3plansAvec des habitations d’une superficie habitable débutant à 200 m.ca., la Cité Maurice Dande demeure un projet luxueux. Cependant, il s’agit d’un projet novateur qui aura le mérite de démontrer la faisabilité technique et la rentabilité d’un projet de cet envergure dans le contexte africain.

Les mêmes habitations pourraient être scindées en deux logements de 100 m.ca. et doubler la densité d’occupation pour rendre ce type de projet plus accessible aux moins nantis.

Le projet sera construit en 3 phases échelonnées sur 6 ans. On prévoit livrer les premières villas de la première phase à la fin 2017.

Un projet de développement durable ?
4rueOn laisse sous-entendre qu’il s’agit d’un projet de développement durable mais outre l’apport d’électricité solaire, la présentation du projet ne donne aucune information sur l’approche environnementale du site, la gestion des ressources ou le traitement de l’eau.

Pour l’instant, le plan du projet laisse peu de place aux espaces verts communs. D’un point de vue urbanistique il ressemble malheureusement à un projet de banlieue standard.

Pour plus d’informations: www.citesolarmauricedande.com

Yves Perrier
2015/09/30