toits-plats montrealPour les toits-plats, ou à très faible pente, on utilise traditionnellement la membrane multicouches d’asphalte et graviers. Cette technique est toutefois en diminution car au Canada, environ 50% des toits-plats sont aujourd’hui recouverts de membranes élastomères. Pourquoi cette évolution? Voici comment faire votre choix.

Toits-plats : La membrane asphalte et gravier

Les membranes d’asphalte multicouches ont une durée de vie moyenne de 16 ans au Canada. Cette durée de vie relativement courte est principalement due à l’absence d’entretien par les propriétaires. On devrait monter sur le toit de sa maison à tous les automnes pour jeter un coup d’oeil sur les dégradations ponctuelles du toit afin de les corriger. Ce sont souvent de petits défauts négligés qui causent prématurément le remplacement complet de la toiture.

Pour augmenter la durée de vie de son toit il faut s’assurer que le gravier est bien en place pour protéger la membrane contre le soleil. En effet, la dégradation des toitures d’asphalte est causée principalement par son réchauffement lorsqu’elle est exposée au soleil. La chaleur fait perdre les huiles de l’asphalte et la rend cassante, créant ainsi des fissures dans la membrane.

Quand le gravier se détache, il est recommandé:
1- De balayer le gravier
2- D’enduire la membrane à l’aide d’un asphalte liquide de réparation pour toiture
3- De remettre le gravier en place

Les fissures dans le calfeutrage des solins d’acier, des évents et des ventilateurs sont la deuxième source d’infiltration d’eau par les toits. Il faut rapidement les réparer pour éviter la dégradation du toit et la présence d’eau dans les plafonds.

Les avantages du système multicouches. Le seul avantage de cette membrane est son prix plus bas lorsque le prix du pétrole est bas. Il en coûte environ 7 000$ pour faire refaire une toiture de 1 000 pi2 ( 90 m2). Ceci ne couvre pas les travaux connexes comme le remplacement des solins d’acier, des évents de plomberie, du drain, des ventilateurs de toits, etc. Les prix sont cependant extrêmement variables en fonction du prix du pétrole.

Les inconvénients. En plus de l’entretien, le problème principal des membranes multicouches pour toits-plats est la qualité d’exécution. La température de l’asphalte dans la bouilloire, les conditions atmosphériques et l’épaisseur d’asphalte étendu sont des facteurs qui influencent grandement la qualité finale. Ceci crée une grande incertitude sur l’évaluation de leur durée de vie qui s’échelonne de 10 à 25 ans.

Toits-plats : La membrane de bitume élastomère

toits-plats elastomereDepuis les années 70, des membranes de bitume modifié à l’élastomère sont utilisées dans la construction pour réduire l’entretien et assurer une qualité plus uniforme. Aujourd’hui, 50% des nouveaux toits-plats réalisés au Canada sont faits avec de telles membranes. Ce sont des membranes bi-couches constituées d’une membrane de base et d’une membrane de finition avec granules colorés en surface qui remplacent le gravier des membranes d’asphalte. La technique de pose traditionnelle des membranes élastomères se fait au chalumeau. Il s’agit de faire fondre le dessus et le dessous des membranes par la chaleur pour ensuite les fusionner ensemble et créer une seule membrane continue.

Dans les années 90, plusieurs incendies ont été créés par des entrepreneurs qui ne respectaient pas les recommandations des manufacturiers en matière de sécurité. Cependant, cette situation s’est grandement améliorée depuis 5 ans. Une nouvelle technique de pose à froid est aussi disponible pour les propriétaires inquiets de la présence des chalumeaux. Toutefois, la durée de cette technique n’a pas encore subit l’épreuve du temps.

Les avantages des membranes élastomères (bitume modifié). Au Canada, la durée moyenne des toits-plats en membranes de bitume élastomère est de 21 ans mais une membrane bien posée sur un toit ventilé peut certainement tenir 30 ans avec très peu d’entretien. La visite automnale sur le toit demeure tout de même importante par précaution.

Les inconvénients. L’inconvénient principal est leur coût : environ 30% de plus qu’une membrane d’asphalte. Toutefois, sur l’ensemble des coûts reliés à la réfection d’un toit de 1 000 pi2 incluant les solins et les accessoires, l’augmentation est d’environ 1 500$ et se justifie grandement par ses avantages dont la durée prolongée.

Les membranes EPDM et TPO

toits-plats epdmLes toitures de bitume (asphalte ou bitume modifié à l’élastomère) ont le désavantage de ne pas être recyclables et de polluer les centres d’enfouissement de déchets par des produits pétroliers. Pour des raisons de développement durable, les membranes monocouches de type EPDM ou TPO sont de plus en plus recherchées. Elles sont recyclables et leur couleur claire réfléchit les rayons solaires, réduisant ainsi la surchauffe dans les villes et la présence d’îlots de chaleur urbains.

Toits-plats monocouches. Les membranes monocouches ressemblent à des toiles de piscine. Elles viennent en largeurs variées avec des joints soudés sur place ou en usine. Elles résistent aux rayons ultraviolets durant 25 à 30 ans sans granules de surface et se lavent plus facilement que les membranes granulées. Elles représentent un bon choix pour les climats froids. Cependant, elles sont plus facilement percées que les membranes élastomères par des branches qui tombent sur le toit ou les roches sous les souliers des visiteurs.

Par Yves Perrier
2015/10/29