serres solaires passives maisonsSerres intégrées aux maisons. Depuis 1980, l’ingénieur Luc Muyldermans et sa conjointe Liliane Mertens utilisent une serre de culture résidentielle jointe à leur maison pour s’approvisionner durant toute l’année avec des légumes frais et biologiques.

Le plus étonnant c’est que cette serre n’a aucun chauffage. Elle sert principalement à étirer la saison de culture de mars à novembre.

De décembre à février elle maintient en vie des légumes résistants au gel et sert occasionnellement comme solarium pour les occupants.

Maximiser la luminosité

Le but premier d’une serre de culture c’est de produire des légumes alors il faut maximiser la luminosité pour favoriser la croissance des plants.

serres solaires passives quebecPour se faire, l’ingénieur recommande une pente maximale de 45 degrés. La lumière venant du ciel est importante pour une bonne croissance. Une serre uniquement composée de vitrage vertical serait performante pour la chaleur mais pas pour la lumière.

Il recommande aussi d’utiliser du verre thermos clair sans Low-E justement pour ne pas réduire la luminosité.

Finalement, une structure mince et un mur arrière de couleur claire permettent aussi de maximiser la lumière.

Gérer la température des serres

serres culture maisonsUne serre non chauffée doit bénéficier de la chaleur du sol pour maintenir une température acceptable pour les plantes. Le sol ne doit pas être isolé.

Avec un vitrage thermos (trempé pour la sécurité) la serre du couple Muyldermans-Mertens se maintient toujours à environ 15’C au-dessus de la température extérieure. Il s’agit d’une forme de géothermie passive.

La terre ainsi que les matériaux des murs et du plancher servent aussi de masse thermique pour absorber l’énergie solaire durant le jour et la retransmettre durant la nuit. Comme il fait presque toujours soleil au Québec lorsque la température est inférieure à -15’C la serre devient un capteur énergétique important durant l’hiver.

Gérer la culture dans les serres

construction serres solaires passivesDans une serre non chauffée il faut prévoir deux saisons distinctes de culture. À la mi-octobre, on enlève les plants d’été qui ne produisent plus du tout par manque de chaleur et de lumière. On plante alors des légumes qui vont résister aux gels à venir. Il s’agit surtout de légumes feuilles comme la mâche ou les épinards.

En décembre et janvier, ces légumes arrêtent leur croissance et il est préférable de ne plus les arroser. Leur croissance reprendra à la mi-février.

Puis au début avril, on enlève tout et on débute la plantation de tomates, concombres, poivrons et autres légumes d’été dont certains seront transportés dans le jardin extérieur par la suite. Finalement, il est possible de planter des vivaces comme des vignes, des figuiers ou des kiwis qui perdront leurs feuilles durant l’hiver dans le but d’étirer simplement la saison de culture et de les protéger des grands gels.

La fertilisation biologique

serres solaires maisons quebecToute plante a besoin de fertilisants pour supporter sa croissance et la production de légumes. Le couple, qui vit en Estrie, a le bonheur d’avoir trois poules et un petit âne gris qui leur fournissent un fertilisant biologique de première qualité.

Les poules sont nourries principalement par les déchets de table et par les restes du potager. Ainsi leur première action est de recycler les déchets biologiques en oeufs.

L’âne broute toute la journée dans son champs et requiert peu d’entretien.

La gestion des « bibittes »

La gestion des insectes ne cause pas beaucoup de problèmes lorsqu’on a une diversité de plantes. En gelant durant deux ou trois mois, la serre limite la prolifération de certains insectes. La présence d’insectes prédateurs et d’un crapaud dans la serre permet aussi de réduire leur présence.

Dans une petite serre utilisant des plants variés, il est plus facile d’éliminer les insectes manuellement. Les limaces sont parmi les insectes les plus destructeurs mais une assiette remplie de bière les noient aussi sûrement qu’elle les attire.

Pour plus de plaisir et d’informations, voir la vidéo suivante:

Pour plus d’informations sur les maisons-serres communiquez avec moi:
yperrier1@gmail.com

Yves Perrier
2015-09-28