Les plus récentes normes d’isolation pour les maisons neuves sont entrées en vigueur au 1 décembre 2012. Cette mesure devrait faire économiser environ 25% des coûts de chauffage aux nouveaux acheteurs tout en leur assurant une meilleure qualité d’air intérieur.normes isolation maisons neuves

Quelle galère ce fut pour ajouter un pouce d’isolant au Règlement sur l’économie de l’énergie dans les nouveaux bâtiments qui datait de 1983 et 30 ans après l’introduction des maisons R-2000 dans la construction résidentielle au Canada et 25 ans après le programme Nouveau Confort d’Hydro-Québec.

Cela m’enrage quand je pense aux économies d’énergies qui auraient été réalisées si cette mesure avait été appliquée en 1998 avec l’arrivée des garanties de maisons neuves.

Normes d’isolation des ponts thermiques

normes isolation fondations mursL’élément clé de ce changement est l’obligation d’avoir une isolation sur les ponts thermiques variant de R-4 à R-7,5 selon sa position.

Dans la pratique, ceci se matérialise:
– sur les murs extérieurs : par l’ajout d’un isolant continu d’environ 1 po (2,5cm) sur les murs à colombages de bois ( 2 X 6) pour atteindre au total R-24,5. Cet ajout se fait généralement par l’extérieur pour ajouter aussi un pare-air efficace contre les infiltrations d’air.
– sur les fondations : par l’ajout d’un isolant continu d’environ 1 po (2,5cm) sur les murs de béton pour atteindre au total R-17. Cet ajout se fait généralement par l’intérieur pour créer une isolation continue dans la solive de rive et sous la dalle de béton.
– dans le toit: par l’ajout d’isolant pour atteindre R-41 et recouvrir adéquatement les colombages de bois qui sont sources de ponts thermiques.

Sceller contre les infiltrations

normes etancheite air maisonsMême s’il n’y a pas d’obligation de performance sur le scellement de l’enveloppe extérieure (formée par les fondations, les murs, les fenêtres et le toit), dans la pratique il est probable que la majorité des maisons aura une étanchéité à l’air inférieure à 2,5 changement d’air à l’heure. Certaines techniques de scellement comme la pose de polyuréthane giclé en mousse sur les fondations et les murs extérieurs offrent peut de place aux infiltrations d’air même après l’assèchement initial de la charpente de la maison.

De même, la pose de cellulose en vrac dans les entretoits ventilés à plafonds plats est une technique simple à exécuter et qui forme à la fois l’isolation et le pare-air.

Il reste par contre le scellement du périmètre des portes et fenêtres où l’utilisation d’uréthane en bombonne de mauvaise qualité demeure encore problématique, surtout après l’assèchement de la charpente.

Normes d’isolation pour les fondations

normes isolation sous-solsDe manière générale, je recommande depuis une vingtaine d’années d’isoler les sous-sols avec le polyuréthane giclé en mousse directement sur la fondation, par l’extérieur ou l’intérieur. C’est le seul isolant qui colle parfaitement au béton (sans espace d’air) et qui résiste parfaitement à l’humidité. Dans les sous-sols, il empêche la formation de moisissures sur le béton et en cas d’inondation il n’absorbe pas d’eau ce qui permet un assèchement rapide des murs.

Pour les maisons neuves, je recommande d’isoler de l’intérieur pour assurer le scellement des solives de rives et surtout pour créer une isolation continue entre la fondation et le plancher de béton. Le polyuréthane peut être projeté sur le gravier (1,5 po pour être pare-vapeur) et remonté sur la fondation formant ainsi une coquille étanche contre l’humidité et le radon.

La question du radon. Le radon est un gaz radioactif pouvant affecter la santé des occupants lorsqu’il atteint une certaine concentration. Les études du sous-sol Québécois démontrent que certaines zones représentent un risque supérieure mais le problème peut surgir n’importe où. Par mesure préventive, toutes les nouvelles maisons doivent maintenant être munies d’un dispositif pour éliminer le radon du dessous des dalles de béton. Il s’agit d’un simple tuyau avec bouchon qu’on peut utiliser en cas de besoin seulement.

Amélioration de la qualité d’air

normes ventilation maisons neuvesDepuis une quinzaine d’années les fabricants de produits de construction ont fortement réduit les émanations de composés organiques volatils (COV) dans les maisons. Les produits les plus nocifs comme la colle formaldéhyde et le vernis Crystal (uréthane durcissant à l’humidité) ont été remplacés, les peintures émettent 4 fois moins de COV (certaines aucun COV), on a remplacé les tapis et les prélarts de vinyle par le bois franc et les planchers flottants stratifiés.

L’air intérieur des maisons neuves est beaucoup plus sain qu’il y a 25 ans et les propriétaires font plus attention au choix de produits nettoyants utilisés qui ont longtemps pollué l’air au lieu de l’assainir.

La qualité de l’air intérieur est maintenu par un bon échangeur d’air. Il faut toutefois que celui-ci soit bien installé et que sa distribution soit bien conçue. Voir notre article. Installation d’échangeur d’air

Normes : Une réglementation nécessaire

normes isolation quebecAprès 14 ans de promotion « incitative » par l’Agence de l’efficacité énergétique, à peine 15 % des nouvelles maisons ont été certifiées Novoclimat et de ce 15%, la majorité des maisons certifiées provient des fabricants de maisons préfabriquées (usinées). En effet, plusieurs fabricants québécois se sont distingués en adoptant le standard Novoclimat pour toutes leurs maisons. Mais les constructeurs traditionnels sont des gens très réticents à tout changement dans leur pratique. Ils ont utilisé leur pouvoir de résistance passive.

Depuis 16 ans, il s’est construit plus de 500 000 unités d’habitation au Québec. Si on avait simplement appliqué ces nouvelles normes en 1998, plutôt que de créer la défunte AEE, on aurait économisé l’énergie nécessaire au chauffage de 125 000 habitations. Quelle perte d’énergie!

Une cote d’efficacité énergétique déjà désuète?

normes isolation novoclimatLes nouvelles normes minimales d’isolation et l’installation d’un VRC sont des exigences équivalentes aux anciennes maisons Novoclimat. Le nouveau règlement exige une cote d’efficacité Énerguide similaire de 78.

Le nouveau programme Novoclimat R-2.0 prône maintenant une isolation légèrement supérieure pour les murs et le toit afin d’atteindre une cote Énerguide de 80. Il exige aussi une étanchéité à l’air d’un maximum de 1,5 changement d’air par heure comparativement à l’ancienne exigence Novoclimat de 2,5 CAH.

Personnellement je recommande d’opter pour la cote Énerguide 80 avec certification d’étanchéité à l’air.

On peut déjà obtenir mieux avec des techniques de construction actuelles comme les maisons de béton coulé dans du coffrage isolant ou l’utilisation de mousse de polyuréthane giclée qui peuvent permettent d’obtenir des performances beaucoup plus élevées avec une cote Énerguide de 84 et même 90 tout en garantissant une étanchéité à l’air vraiment permanente.
En ce sens, la cote d’efficacité énergétique Énerguide 78 qui sera appliquée depuis 2013 semble déjà désuète… mais c’est un pas dans la bonne direction.

Pour informations et soumission en isolation consultez 

Yves Perrier
2015/10/13