briques pierres parements inspectionLes parements extérieurs de briques ou de pierres sont des indicateurs importants de la condition générale de l’immeuble. La bonne condition de la structure, des fenêtres, de l’isolation et même des murs intérieurs des sous-sols sont fortement tributaires de l’étanchéité à la pluie du parement extérieur.

Des défauts apparents dans les parements de maçonnerie ne doivent pas être pris à la légère. Les bombements, les joints effrités, les briques éclatées, l’efflorescence récurrente sont des signes d’infiltration d’eau, de condensation, de pourriture du bois ou de rouille des attaches qui peuvent mener à l’effondrement subit du parement.

Briques et pierres : refaire les joints ouverts

briques pierres inspection revetement
Les parements de briques et de pierres de Montréal des années 50 et plus sont généralement en bonnes conditions et ne nécessitent que des travaux d’entretien comme le rejointoiement des briques.

Des joints ouverts doivent rapidement être refaits pour éviter l’infiltration d’eau derrière le parement de maçonnerie et la rouille des attaches. Dans les vieux parements, les attaches sont souvent des clous de fer susceptibles de rouiller.
Des clous rouillés ne supportent plus le parement et celui-ci peut bomber vers l’extérieur et, en dernier lieu, s’effondrer.

On appelle communément ces renflements (bombements) un « ventre de boeuf ». Les faibles bombements situés dans le haut des parements peuvent être réparés car ils ne supportent pas de lourde charge mais les bombements trop accentués doivent être défaits et refaits pour remonter les briques verticalement en les fixant solidement à la structure.

Briques et pierres : pour des joints durables

briques pierres inspection joints
Des joints refaits ne signifie pas que l’ensemble est bien protégé. Une réparation de joints en surface n’est pas suffisante pour assurer l’étanchéité de la maçonnerie. D’ailleurs, des joints refaits en surface de seulement 1/8 po (3mm) d’épaisseur doivent souvent être refaits après seulement deux ou trois ans.

Pour un bon travail durable, les joints de briques doivent être creusés de 1/4 à 3/4 po (6mm à 18mm) en fonction de la dureté du joint existant. Les parements de maçonnerie antérieurs à 1940 sont plus problématiques car leurs joints sont souvent plus friables.
Lors de l’inspection d’un immeuble, il ne faut pas se contenter de constater que les joints de briques ont été refaits mais de quelle façon ils ont été refaits et s’il y a des signes de dégradation de l’ensemble du parement.

Le rejointoiement est aussi possible sur les vieux joints de briques mais des infiltrations d’eau répétées sur plusieurs années peuvent avoir fait rouiller les attaches des briques. Celles-ci se détachent alors de la structure de bois ou de maçonnerie et créent un renflement (bombement) qu’on appelle communément un « ventre de boeuf ».

Déformations près des fenêtres

briques pierres inspecter problemes
Les ouvertures, comme les portes et les fenêtres, sont des parties faibles du parement de maçonnerie. Elles sont aussi des lieux d’infiltration de pluie et de fuite de vapeur d’eau de l’intérieur favorisant la pourriture du bois et la rouille des attaches de briques.

Des calfeutrages fissurés sont des sources majeures de dommages dans les murs. Voilà pourquoi il est important de bien inspecter le périmètre des fenêtres. Une déformation du parement près des fenêtres est souvent très facile à repérer en se servant du cadre de la fenêtre comme repère.

Une déformation du parement de maçonnerie à cet endroit démontre qu’il faudra probablement défaire la maçonnerie et la refaire dans les cinq ans à venir.

Déformation au bas des murs

briques pierres inspection reparation
Que les murs soient faits de briques, de vinyle ou de stuc, une déformation du parement dans le bas du mur est beaucoup plus inquiétante.

En effet, il s’agit généralement d’une déformation causée par l’écrasement de la structure de bois sous l’effet de la pourriture. En s’écrasant sur elle même la structure transmet le mouvement aux parements extérieurs qui bombent vers l’extérieur pour prendre ce mouvement.

Dans ce cas, une investigation plus importante doit être faite pour comprendre la nature du problème car les travaux correctifs ne se limiteront pas au parement mais aussi à la charpente de bois.

Les chantepleures

briques pierres inspecteur chantepleures

Les parements de maçonnerie réalisés à partir des années 1970 sont parfois munis de joints évidés au joint de la maçonnerie et de la fondation ainsi qu’au-dessus des larges ouvertures comme les portes patios ou les portes de garage. Nous appelons ces ouvertures des chantepleures. Elles sont plus fréquentes à partir des années 1980 mais on trouve parfois des construction des années 1990 sans chantepleures.

Les chantepleures permettent l’égouttement des infiltrations d’eau derrière la brique ainsi qu’une légère ventilation pour chasser l’humidité et la condensation.
Il faut comprendre qu’un parement de maçonnerie n’est pas parfaitement étanche à la pluie. Après plusieurs heures de pluie accompagnée de vent, la pluie peut pénétrer la maçonnerie et se retrouver derrière le parement.

Lorsque les parements ne sont pas munis de chantepleures et que la maçonnerie est en bon état (souvent après 30 ans ou plus), la situation n’est pas très inquiétante. Il ne faut surtout pas essayer d’en creuser avec des mèches à béton car leurs solins d’étanchéité seront percés et les risques d’infiltrations d’eau dans la maison seraient très élevés. La meilleure attitude est de bien entretenir les joints pour rendre le parement le plus étanche possible.
Si les joints sont endommagés et les briques éclatées, il faudra probablement refaire les trois derniers rangs au bas de la maçonnerie pour ajouter un nouveau solin et installer des chantepleures.

Voir nos inspecteurs préachat recommandés

Par Yves Perrier
2015-09-17