Traitement-eaux : Entrepreneurs recommandés

Traitement des eaux usées et de l’eau potable

Eaux usées: fosses septiques, champs d’épuration, Bionest, Écoflo, Enviro-Septic

Systèmes septiques Laval / Rive-Nord
Systèmes septiques Laurentides / Lanaudière

Eau Potable: traitement de l’eau dure, ferreuse, souffre, etc

Traitement d’eau potable partout au Québec

 

————————————————————————————————————–
————————————————————————————————————-

Traitement-eaux potables et usées . Depuis décembre 2007, la loi sur les compétences municipales a été changée afin que les villes puissent intervenir directement sur l’entretien de fosse septique et des éléments épurateurs après un simple avis de 30 jours transmis aux propriétaires d’installations déficientes.
Auparavant, les villes devaient agir par demande d’injonction et ce processus très long et coûteux décourageait les actions municipales auprès des propriétaires fautifs.

Traitement-eaux potables et usées . Si votre système d’épuration a plus de 30 ans il est probable qu’il n’est plus fonctionnel et votre municipalité pourrait exiger son remplacement.
Vous devrez alors choisir entre différentes technologies de traitement des eaux d’usées en ayant en tête la protection de l’environnement.
C’est en 1972 que la Loi sur la qualité de l’environnement du Québec a été sanctionnée pour protéger et améliorer la qualité du milieu naturel dans l’ensemble de la province. La loi interdit le rejet dans l’environnement d’un contaminant au-delà d’une quantité ou d’une concentration prévue par règlement.

Traitement-eaux potables et usées . En 1981, le gouvernement adopte finalement le fameux Règlement sur l’évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées : le Q-2, r8. Ce règlement remplaçait un ancien règlement de la Loi de l’hygiène publique datant de 1944.
Il fut modifié en 2011 et adopté sous le numéro Q-2, r22.
Depuis 2005, les entreprises qui vendent au Québec des systèmes de traitement autonomes pour les résidences isolées doivent être certifiées selon la norme NQ 3680-910. De plus, il est maintenant obligatoire, pour toute nouvelle installation ou toute installation remplaçant une installation existante, de faire effectuer un test de sol, un plan d’implantation et un devis de construction répondant aux exigences du Q-2, r22, afin d’obtenir un permis municipal d’installation de système de traitement des eaux usées.

Traitement-eaux potables et usées . La majorité des intervenants dans le domaine du traitement des eaux usées s’entendent sur le fait que le système de traitement classique avec une fosse septique et un élément épurateur (champ d’épuration) est performant sur une période d’environ 35 ans lorsque le système est construit sur un sol perméable, avec une faible pente, qu’il est bien utilisé et qu’il est l’objet d’une vidange périodique. Le système classique est aussi le moins cher à réaliser (environ 6000$) et son fonctionnement ne requiert aucune consommation énergétique.

Traitement-eaux potables et usées . Pour une bonne conception:
1- La fosse septique doit avoir une capacité suffisante en fonction du nombre de chambres à coucher
2- Le champs d’épuration doit être réalisé en fonction du type de sol et de la pente du terrain

Traitement-eaux potables et usées .

Pour un bon entretien:
1- Il faut faire la vidange de la fosse septique à tous les 2 ans dans une résidence permanente et à tous les 4 ans dans une résidence secondaire.
Par contre, appliquant l’article 25.1 de la Loi sur les compétences municipales (L.R.Q., c. C-47.1), plusieurs municipalités pourvoient maintenant à la vidange des fosses septiques conformément aux dispositions des premier et deuxième alinéas, permettant la vidange selon le mesurage de l’écume ou des boues.
Dans ce dernier cas, toute fosse septique doit être inspectée une fois par année et être vidangée lorsque l’épaisseur de la couche d’écume est égale ou supérieure à 12 cm ou lorsque l’épaisseur de la couche de boues est égale ou supérieure à 30 cm.
Pour les résidences permanentes occupées par un couple seulement et qui fait attention de ne pas jeter n’importe quoi dans sa fosse septique ceci permet souvent de doubler le nombre d’années d’usage entre les vidanges.

2- La fosse septique est un lieu de fermentation et de décomposition par l’action bactérienne. Il faut éviter d’y rejeter des produits de nettoyage tels que l’eau de javel ou des détergents qui réduisent son action et polluent l’environnement. Le back-wash (lavage à contre courant) des adoucisseurs d’eau au sel ne doit jamais être envoyé dans une fosse septique.

3- Pour le champs d’épuration, il faut seulement s’assurer que les racines des herbes, des arbres et des arbustes ne viennent pas déplacer ou colmater les conduits. En général, on recommande de planter des graminées sur ce champs. Le gazon y est très heureux.