_pavage stationnementL’utilisation récente de très grandes dalles de béton préfabriquées dans l’aménagement paysager permet de créer des surfaces très esthétiques et avec un minimum de joints. Pour les femmes en talons hauts, cette pratique présente les qualités d’un trottoir, la garantie de qualité d’un produit usiné et une facilité d’exécution quelques soient les conditions atmosphériques et la période de l’année contrairement aux travaux de béton coulé sur place.
Le produit me semble intéressant pour les trottoirs, mais j’ai des réserves pour les stationnements automobiles.

Comme dalles de trottoirs
Dans plusieurs circonstances, les grandes dalles remplacent avantageusement les pavés et les trottoirs de béton.
Comparativement aux pavés, ces dalles créent des surfaces plus régulières pour y poser les pieds et la réduction du nombre de joints réduit l’entretien contre les mauvaises herbes.
_pavage trottoirD’un point de vue esthétique, les dalles s’harmonisent aussi beaucoup mieux que les pavés avec le design contemporain des fenêtres et des revêtements extérieurs.
Comparativement aux trottoirs de béton coulé, les dalles peuvent être enlevées facilement pour des réparations de conduites d’eau ou d’égout. Les trottoirs de béton sont aussi parfois endommagés par les racines d’arbres qui viennent d’abreuver dans le concassé sous le trottoir. Dans ce cas, il est possible d’enlever les dalles, de couper les racines et de reposer les dalles.
D’un point de vue environnemental, les dalles nécessitent moins de béton et elles peuvent aussi être récupérées, revendues et réutilisées ailleurs alors que le béton doit être concassé et demeure difficile à recycler.

Comme dalles de stationnement
Pour cette fonction, je suis plus dubitatif, voire inquiet. Les stationnements subissent les affres du déneigement mécanique en hiver. Des égratignures sur ces belles surfaces homogènes risquent de ressembler à des balafres sur un beau visage.
Pire encore, les stationnements sont sujets à des mouvements du sol par le gel ou l’érosion. Dans un tel cas, des creux se forment sous la surface et le poids d’un véhicule pourrait les faire casser car elles sont beaucoup plus minces que les dalles de béton coulées en place. Un trottoir ne reçoit peu de poids, mais le poids d’une déneigeuse sur une dalle peut représenter plusieurs milliers de livres sur une seule dalle. Si son support n’est plus parfait, les risques de bris sont importants.

Les protéger contre la saleté ?
Ces dalles sont très denses, elles pèsent environ 150 lbs. Elles absorbent très peu d’eau et elles sont à l’épreuve de l’éclatement par le gel. Théoriquement, elles n’ont pas besoin de protecteur hydrofuge. Cependant, tous les produits de béton demeurent légèrement absorbants en surface et ils peuvent être salis ou endommagés par le calcium. Leur ajouter un scellant protecteur pénétrant à tous les dix ans demeure un bon investissement pour conserver leur beauté.

Par Yves Perrier
2018/10/08