salonLe sablage, le nettoyage et le scellement du bois sont trois étapes essentielles pour assurer une bonne adhérence du verni et une belle apparence. Voici quelques points importants à surveiller selon l’expert québécois en plancher de bois franc Sylvain Roy de Plancher PM.

Le sablage. Un plancher peut subir environ sept ponçages légers durant sa vie mais un travail mal fait peut lui enlever plusieurs années d’usage. Après avoir poncer le bois, il est nécessaire d’utiliser un aspirateur puissant pour enlever la majorité de la poussière et de passer un linge humide imbibé de diluant à laque pour attraper les poussières restantes. Ce produit a l’avantage de s’évaporer très rapidement.

Vernir sur un verni existant
Certains vernis comme les produits de Saman à base d’eau peuvent être appliqués sur un verni existant. Dans tous les cas, il faut bien suivre les directives du fabricant pour obtenir une bonne adhérence.

Il faut d’abord sabler le verni existant en passant fortement un papier sablé. Il ne s’agit pas ici d’un léger sablage comme celui qu’on fait entre deux couches de verni mais d’un sablage important pour enlever tout le lustre du verni.

On doit ensuite nettoyer le verni à l’aide d’un nettoyant dégraisseur. Sylvain Roy recommande d’utiliser un nettoyant sans phosphate tel que le TPS Eco. Ce produit ne laisse pas de poudre blanche en surface qui peut réduire l’adhérence du nouveau verni sur l’ancien.

Attention au calcium
Dans les vestibules et partout où le bois peut avoir absorbé du calcium il est important de mettre un scellant anti-calcium sur le bois si votre verni est à base d’eau. En effet, le calcium s’attaque rapidement aux vernis à base d’eau lorsqu’il ne sont pas durcit. Le scellant Preparation de la compagnie Saman offre une excellente protection contre le calcium.

Pour plus d’informations www.plancherpm.com

Par Yves Perrier
2015/09/22